L’isolation de l’habitat et son amélioration énergétique.



Pourquoi est-il important de faire des économies d’énergie dans votre logement ?

Selon le baromètre Qualitel, un tiers des Français est insatisfait du niveau de consommation en énergie de leur logement. On comprend, dès lors, l’importance d’une rénovation énergétique, qui permet :

- De réduire votre consommation et donc vos factures d’électricité et de chauffage.

- D’être éco-responsable, en évitant le gaspillage d’énergie. Dans une maison neuve RT2012 par exemple, la consommation d’énergie primaire sur les postes de chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires de ventilation doit être inférieure à 50 kWh/m².an (valeur moyenne). Elle est particulièrement bien isolée, étanche à l’air, dotée d’équipements performants et économes en énergie.

- De renforcer considérablement votre confort thermique, en hiver comme en été, en améliorant l’isolation de votre maison notamment.

- D’améliorer la qualité de l’air dans votre habitation. Une VMC efficace vous évitera, par exemple, des problèmes d’humidité pouvant détériorer votre logement (moisissures) ; elle permettra aussi d'évacuer les polluants émis dans votre logement et vous épargnera les soucis de santé (toux, irritations…) engendrés par un air mal renouvelé (Composés Organiques Volatils, particules…).

- De renforcer votre confort acoustique : augmenter l’isolation de vos murs, changer vos fenêtres pour des doubles vitrages, rendre le coffre des volets roulants étanche, isoler les combles, etc. Tous ces changements vont vous protéger des nuisances sonores des voisins ou du trafic routier.

- De valoriser votre patrimoine immobilier (dans le cas où vous envisagez une revente de votre maison à court ou moyen terme).

Définissez les éléments à intégrer dans vos travaux de rénovation énergétique.

Un chantier de rénovation énergétique peut – selon les spécificités de votre maison et sa localisation géographique – intégrer des opérations très diverses. En voici une liste non exhaustive :

- Isolation de la toiture.

-Renouvellement du revêtement de façade.

- Isolation par l’intérieur

- Installation d’une ventilation

- Remplacement des fenêtres

- Pose de stores ou de volets

- Mise en place d’un nouveau chauffage, d’une production d’eau chaude sanitaire, de panneaux solaires, etc...

Avant de rénover, faites un état des lieux de la qualité de votre logement : Mais quelles que soient sa nature et son ampleur, le projet de rénovation énergétique doit être mené étape par étape.

Faites un état des lieux avec un professionnel.

Chaque chantier de rénovation énergétique est unique. Aussi, rien ne vaut un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) ou – pour être plus précis encore – un audit énergétique mené par un spécialiste de la rénovation. Ce dernier inspectera les équipements techniques de votre maison, analysera vos habitudes de consommation et pourra étudier les zones de déperdition de chaleur à l’aide d’une caméra thermique. À la fin de l’étude, vous obtiendrez le programme complet de vos travaux et une évaluation des bénéfices attendus. Vous pourrez ainsi déterminer vos priorités dans le cadre de la rénovation énergétique de votre maison.

Pensez à la « performance globale » de votre rénovation énergétique.

Vous pouvez inscrire l’amélioration de la performance énergétique de votre maison dans un projet plus global comprenant aussi confort acoustique, accessibilité, amélioration du système de ventilation, agencement des pièces et sécurité électrique… Avantage : vous optimisez ainsi les coûts et augmentez vos chances de réussite. Par exemple, à quoi cela sert-il d’isoler votre logement si, par manque de ventilation, l’air intérieur de votre maison n’est pas suffisamment renouvelé ?

Vous pouvez toutefois choisir de procéder étape par étape en vous aidant des conclusions de votre étude thermique. Celle-ci spécifie la rentabilité de chaque action de rénovation, mais aussi leur efficacité et leur pertinence par rapport à ce que vous en attendez en matière d’amélioration du confort. L’isolation des combles cette année ; dans deux ans, le chauffage, etc.

Si vous craignez de ne pas être en mesure d’appréhender seul les documents techniques et les questions soulevées avant et pendant votre projet, des conseillers peuvent vous aider :

- Les Espaces Info Energie de l’Ademe aident gratuitement les particuliers dans la définition et l’organisation de leur projet, et les mettent en relation avec des professionnels spécialisés.

- Les guichets d’information et de conseil sur la rénovation énergétique de l’Habitat (FAIRE) peuvent également vous épauler tout au long de votre projet.

Consultez les diagnostics amiante et plomb.

En cas de travaux de rénovation énergétique importants, les diagnosticsamiante et plomb sont obligatoires afin de vous protéger, ainsi que les professionnels qui interviendront sur le chantier. Si les diagnostics révèlent la présence de ces matériaux, des précautions particulières devront être prises sur le chantier et le traitement des déchets devra être suivi avec la plus grande prudence. Avant de démarrer des travaux, consultez les diagnostics – s’ils vous ont été remis lors de la vente – ou faites appel à un professionnel certifié par un organisme certificateur accrédité par le Cofrac.

Comment financer la rénovation énergétique de votre maison ?

Propriétaire de maison individuelle : côté financement, vous devez bien vous préparer. Votre budget doit comprendre le coût des travaux, l’achat des équipements et matériaux ainsi que le prix des études. Il variera sensiblement selon l’ampleur des travaux :

- Dans le cas d’une rénovation énergétique partielle (isolation des combles ou des murs par exemple) vous pourrez envisager un budget limité.

- Par contre, les prix peuvent grimper rapidement pour une rénovation énergétique complète comprenant tous les espaces de votre maison.

Plusieurs solutions de financement s’offrent à vous : débloquer des fonds personnels, prendre un crédit travaux auprès d’un établissement bancaire. Renseignez-vous sur les aides financières liées aux travaux de rénovation énergétique telles que  :

- L’Éco Prêt à taux zéro

- Le Crédit d’Impôts pour la transition énergétique (Site)

- L’aide de l’ANAH

- Les subventions accordées sous conditions par les collectivités locales, etc...

Ces dispositifs visent à soutenir les efforts de rénovation énergétique des particuliers. Vous pouvez peut-être y prétendre.